01/02/2015

Aime

Au début j'ai occulté.
Pas mes oignons.
J'ai pensé que c'était une inoffensive étincelle.
Mais mon fil d'actualité FB est truffé de départs de feu. C'est un brûlis, un brûlot, un complot accompli.
Je suis absente depuis presque deux ans de l'actualité créative.
Vie privée, autres envies.
Je prépare mon retour. Il sera fidèle, autre ligne, grand projet.
Je me sens de ce fait éloignée et pourtant si proche de ce grand sujet qui ébranle le microcosme blogosphérisque couturier.
J'ai mal pour une fille que j' M.
Je ne fais aucun lien ici, pour ne pas en rajouter.
M, c'est une fille que j'admire beaucoup. Professionnellement parlant.
Il y en a d'autres.
J'admire les bûcheuses. Celles qui partent d'une envie et qui la transforment en joli succès par le travail et la passion.
J'admire celles qui se lancent avec leur talent. Pas avec des coups de lèche et de prêches bien placés .
A travail bien fait, succès mérité.
Et puis.
Une faille. Dans le flot de ce titanesque travail, une coquille, une faiblesse.
Je n'utilise jamais. Jamais de patron du commerce. Je suis de celles qui feraient couler l'ensemble des artisans du patronage.
Si je dois coudre un vêtement, je repars systématiquement d'une base vierge. Jamais, jamais d'un patron existant. Même des miens.
Le B-A ba absolu à mon sens pour garantir l'inédit. Et puis je travaille plus vite ainsi.
Je suis une anti-patron. Je déteste les patrons. Si.
Alors. Bon. 
Avis absolument, totalement, et objectivement vide sur le sujet du qualitatif des patrons des copines.
En revanche.
Je mesure pleinement la masse de travail, d'heures, d'abnégation et de passion que représente le succès de M. C'est quasi inhumain. Un sacerdoce. 
Rien de plus basique qu'un patron basique - Là est l'erreur. Risque inouï de sortir un modèle rabâché  -  Rien de plus commun qu'une erreur de saisie. Travailler non stop c'est risquer la confusion.
Si il y a eu erreur. Si.
Elle est humaine.
Si il y a eu faiblesse. Si.
Elle est stupide. Elle n'est pas méchante. Elle n'est pas vicieuse. 
Il y a des réussites hypocrites.
Celle de Marie n'est pas de celles ci. Et de loin.
Je suis triste.
Mais je l'M.
C'est tout ce que j'avais à dire.
Je vous sonne un jour prochain.
Des bises.

10 commentaires:

  1. Rhaaa, les moutons... C'est n'importe quoi cette attaque de blogueuses.
    Ces petites dames n'ont rien d'autre à faire ?
    Ah, si, créer une entreprise, et voir ce que ça fait. Ça leur mettrait un peu de plomb dans la tête...
    D'ici, là, je vise le derrière, bien coupé... Ou pas !

    RépondreSupprimer
  2. Je vois ce dont tu parle. J'ai lu l'article mais c'est vrai qu'un basique et surtout celui qui est en premier incriminé n'est pas facile à inventer. Je couds depuis 55 ans et je peu dire que j'en ai vu des patrons qui semblaient être des copié collé
    et bon sang pourquoi chercher la petite bête tout le monde à le droit de faire du patronnage j'en ai toujours rêve mais jamais sauté le pas c'est un METIER qui s'apprend moi je bidouille d'après vos patrons les Filles et je vous dis Merci je n'aime pas tous les modèles on ne peu pas tout aimer tout ne va pas à votre morphologie non plus j'ai des Patrons M des patrons Gasparines et de bien d'autres encore et je vous félicite pour votre travail. J'avoue même que des fois je me dis ah bien celui là pas difficile à copier...
    Une mamie qui aime les Patrons... hi hi hi...
    bisounettes
    mamiemamour

    RépondreSupprimer
  3. Ben dis donc...moi j'avoue, je débarque...franchement, la blogo....j'aime/je déteste...j'aime, parce que passé certaines déceptions j'ai rencontré de belles personnes et ça...c'est fabuleux...mais triste parce que franchement certaines fois tu as l'impression de revivre la cour du collège...bref...je plane au dessus de ce nid de coucou...mais je reste au dessus parcequ'il y a quand même tant de belles choses et de belles personnes une fois dépassé le troupeau...

    de tout coeur avec cette marie (que je ne connais pas et dont je ne vois pas ce qu'elle fait et ce qu'on lui reproche) parce que je n'aime pas voir les gens travailleurs se faire piétiner par les moutons quand ils commettent une erreur !!
    Regardons chacun notre poutre nan mais oh !
    Ps: je suis fan de ta plume ! tu as du talent, tu es un vraie artiste ! Bravo !! (en plus sportive...tu as donc mon respect éternel !)

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas ce qu'il en est... Cela m'est égal.
    Mais ce sont toujours les mêmes qui ont un avis sur tout et qui chassent les sorcières de la copie, etc...
    Celles-ci ne devraient pas oublier les cadavres planqués dans leur placard. Car s'il est facile de se (re)faire une virginité auprès des nouvelles blogeuses, les anciennes qui étaient là dès 2007 se souviennent et rient sous cape plus souvent qu'à leur tour.
    "Les cons ça osent tout et c'est même à cela qu'on les reconnaît"!

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas suivi ce genre de discussion, MAIS je dirais simplement que personne n'est parfait.... Et je co-signe derrière Casse Noisettes... j'en ai fait les frais il y a peu... que celles qui vous jettent la première pierre feraient mieux de se regarder un peu dans le miroir avant.
    Au plaisir de te revoir bientôt avec ce nouveau projet. Parce que le net sans Valantoine and Sophie, c'est triste.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour tes mots toujours si justes et mesurés. Tu as le don de replacer le projecteur au bon endroit pour faire changer l'angle de Vue, c'est un art d'artisans de Paix que je t'envie et pour lequel ( entre autres dons) je t'admire.

    RépondreSupprimer
  7. Votre avis sur ce sujet compte beaucoup. Vous connaissez parfaitement ce métier, vous avez bien cerné je pense le piège dans lequel elle est tombée: le modèle classique non revisité. J'aime votre loyauté. J'espère que Marie verra votre article. Il est plein d'amour et de compassion, des valeurs qui se perdent par les temps qui courent.
    Cette vendetta me rend malade, alors que je ne connais Marie ni de près ni de loin. À part la jalousie, je ne vois pas ce qui peut pousser quelqu'un à mener une telle chasse aux sorcières. C'est pitoyable. Il y'a d'autres combats, bien plus importants, qui méritent d'être menés. (Je vous en épargne la liste pour éviter les polémique;-)
    Bref, un peu de retenues mesdames....

    RépondreSupprimer
  8. C'est toujours si facile de dénigrer le travail des autres. Piétiner, réduire en miettes. A force de consommer du produit fini (chinois !?) on oublie les heures de travail que représentent l'implication des artisans, des artistes, des créateurs. Pas facile de prendre du recul, de ne pas être meurtri par les mots déversés par ces vilains gens. Oui, je les appelle comme ça ! Bises

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai pas suivi cette histoire, mais c'est fou comme le français aime la polémique. Il en fait un sport national. A croire même qu'il a besoin d'une petite engueulade avec son voisin ou le conducteur de la voiture d'à côté, d'un petit lynchage en règle pour se sentir en forme et passer une bonne journée. Alors avec la barrière de l'écran qui confère une bonne impunité pourquoi ne pas se lâcher ! Bon la bonne nouvelle, c'est que vous allez revenir dans le "monde créatif", chouette alors.

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai entendu parler de cette histoire que tardivement ( avant-hier en fait) . Je ne me sens pas compétente pour parler de M. Nous nous suivons sur IG mais , comme toi, je n'utilise jamais de patrons , donc...
    Mais je voulais te dire que , quoi qu'il en soit, tu as bien raison de défendre ton amie . C'est même le plus important dans la vie. L'amitié et le soutien de mes amies, c'est ce qui m'a sauvée lors d'une shitstorm mensongère et diffamatoire l'année dernière. Je garde précieusement leurs témoignages , au fond de mon ordi , et surtout au fond de mon cœur .

    RépondreSupprimer

Je sais que ce n'est pas si simple d'ajouter un commentaire sur blogger.
Je n'arrive parfois pas à vous identifier, et donc...à vous répondre!
Pour celles qui ont un blog, il faut cliquer sur "nom,url" et rentrer son pseudo et son adresse de blog (ou de site).
Pour les autres, "anonyme", et petit nom au bas du com (ou pas)
Plus d'excuse!
…La recrudescence des spam m'oblige à vous imposer l'épreuve supplémentaire de la "vérification des mots". J'en suis navrée.

En vous remerciant pour votre visite!