29/12/2014

" Un petit boulot"

A coups d'incisives grinçantes et acérées, Levison mord juste.
Jake est cynique. La société l'est. L'industrie et ses gros bonnets le sont. Hâtons nous de rendre les choses de la vie légères, de peur d'être obligé d'en crever !
Quelque part aux USA, perdue du côté des Grands lacs, une petite et miteuse ville industrieuse agonise. La dernière usine a claqué la porte au nez de ses derniers ouvriers pour se refaire une santé à coup de bas salaires au Mexique. Jake perd avec son maigre emploi, sa bagnole, son abonnement aux chaînes câblées - Unique fenêtre sur le monde - et sa blonde, partie avec un portefeuille plus épais.
Ken Gardocki, bookmaker-vendeur d'armes sous le manteau-dealer, est le seul homme prospère à la ronde. Quand les rats crèvent de "fin", les truands youplaboum.
Ken truande mais tient à garder les mains propres. Quand il décide de liquider sa femme, ex stripteaseuse qui s'envoie en l'air avec un pilote de ligne, il propose à Jake de se charger du "petit boulot", contre effacement de sa -copieuse - dette de jeu plus un petit en-cas sympathique. 
Jake accepte sans ciller. Et puis quoi ? Dans cette grande farce économique qu'est devenue l'Amérique des années Bush, l'immoralité est d'une banalité affligeante. Il n'y a pas de sot boulot, et surtout pas d'état d'âme. 
Le petit boulot est si bien exécuté que Gardocki passera diverses commandes à un Jake zélé et si épris de justice qu'il nettoiera également l'homme de main de son commanditaire qu'il trouve louche ou le petit chef puant qui menace de virer son copain pompiste.
Mais Jake est un super bon gars en vrai. Ce n'est pas compliqué. Il rêve de tenir un épicerie avec son pote. Il veut une femme, une gentille, qui lui ferait un gosse. Il veut s'abonner au câble, racheter une caisse, se chauffer, un peu. 
Ce bouquin là, c'est "The full monty" façon Tarantino. De la misère trash. De l'hémoglobine en gros sabots coloriés d'humour noir.
Iain Levison m'avait déjà tapé dans le coeur littéraire avec le très grand "Arrêtez-moi là", il marque l'essai avec une plume cyanurée juste comme il faut et un esprit dont le caustique ne se dément pas !

"Un petit boulot" 
Iain Levison ( Américain )
Editions Liana Levi 10 €

5 commentaires:

  1. Il faudrait que je relise tous les posts proposant des lectures avec une feuille et un crayon pour me faire une liste de réserve!!

    RépondreSupprimer
  2. Je profite de ce post pour te souhaiter une bonne année ! Mes lectures sont ciblées, elles sont passionnantes, mais ce ne sont plus que des lectures ayant trait à mes études !

    RépondreSupprimer
  3. super, je cherchais un livre! merci pour ces critiques toujours éclairées!

    RépondreSupprimer
  4. Et encore un livre qu'on a envie de lire ! J'aurai jamais assez d'une vie ! Bises et bonne année !

    RépondreSupprimer
  5. mmm, ce scénario est tellement réaliste dans les usa d'aujourd'hui... Je note l'auteur, merci!

    RépondreSupprimer

Je sais que ce n'est pas si simple d'ajouter un commentaire sur blogger.
Je n'arrive parfois pas à vous identifier, et donc...à vous répondre!
Pour celles qui ont un blog, il faut cliquer sur "nom,url" et rentrer son pseudo et son adresse de blog (ou de site).
Pour les autres, "anonyme", et petit nom au bas du com (ou pas)
Plus d'excuse!
…La recrudescence des spam m'oblige à vous imposer l'épreuve supplémentaire de la "vérification des mots". J'en suis navrée.

En vous remerciant pour votre visite!