17/05/2010

Tuto smocks qui veut

Edit du mardi; Merci La Bernique! On peut trouver du papier transfert pour les smocks ICI!
....
Quelques explications pour les smocks, bafouillées en deux temps trois mouvements en ces temps de peu de temps...
Les smocks se font en deux temps.
Pour celles qui ont une smockeuse, pas de problème, les plis se font en deux secondes. Pour les autres, il faut s'armer de patience...
Avant tout, former des plis très réguliers et surtout très droits et parallèles; Cette préparation garantira toute l'esthétique de la broderie par la suite!
Le morceau du tissu à smocker devra faire au départ 3X la largeur de l'empiècement fini!
Par exemple, pour un petit top à bretelles de 25cm de carrure, je coupe un rectangle de 75cm (on rajoute des couturages, donc 80 cm au final) X la longueur du vêtement + ourlet.
Les fils de fronces se feront sur toute la largeur et sur environ 4 cm.
Avant de commencer mon travail de fronces, je fais mes ourlets sur le haut de l'ouvrage à smocker!
Sur l'envers du tissu, dessiner des points tous les 0,5 cm sur des lignes parallèles espacées de 0,5 cm. Pour celles qui ont de la chance d'en trouver, il existe des feuilles de papier transfert qui impriment ces points réguliers sur le tissu avec un simple coup de fer; Un bon quart d'heure de gagné!
Lorsque ce travail préliminaire et bien sopo, il faut le dire est fait, prendre de grandes aiguillées de fil contrastant avec le tissu choisi (et relativement solide), se mettre dans un bon fauteuil devant une bonne série tv, et passer ses fils ré-gu-liè-re-ment entre chaque point...Je conseille de commencer ses premières smocks sur un ouvrage de petite taille (vêtement de poupée par exemple), pour ne pas se décourager à la fin de la première aiguillée...
Quand tous les fils sont passés sur la largeur voulue, froncer le tissu régulièrement, sans trop tirer, sans laisser d'espace non plus entre chaque pli.
La technique s'affinera avec la pratique...Au départ, c'est comme en tricot, on a du mal à juger...Nouer les fils pour éviter de perdre les heures perdues à smocker son bout de tissu...Ce serait bêta, tout de même....

Votre tissu est prêt à être smocké...Yeah!!

Sur l'envers de l'ouvrage, commencer toujours par une ligne de smocks simple; J'utilise deux brins de mouliné pour des smocks sur tissu léger (type Liberty), trois brins sur un tissu plus épais.

Enrouler le fil plusieurs fois sur le premier plis d'un côté de l'envers de l'ouvrage, puis passer une ligne de points; Je pique l'aiguille de la droite vers la gauche au sommet du deuxième pli, je ressors l'aiguille sous le fil. Je pique au sommet du troisième pli, je ressors au dessus du fil. Je pique au sommet du quatrième plis, je ressors sous le fil......Jusqu'à la fin du rang pour terminer en enroulant plusieurs fois le fil sur le dernier pli.

Cette rangée de premiers points basiques est nécessaire pour tenir les plis et assurer un bord régulier à l'ouvrage.

Le reste des broderies se fait sur le devant. Prendre des aiguillées de fil assez longues pour assurer une broderie continue sur toute une largeur. Enrouler plusieurs fois le fil sur le premier pli à l'envers de l'ouvrage avant de commencer une ligne puis retourner le tissu, sortir l'aiguille dans le premier creux et commencer la broderie; Sortir l'aiguille du premier creux, la piquer à droite du deuxième pli, ressortir l'aiguille sous le fil; Piquer à droite du troisième pli, ressortir l'aiguille au dessus du fil; Piquer à droite du quatrième pli, ressortir l'aiguille sous le fil.....

(Gasp, y'a une petite erreur dans mon dessin...Oubliez la position de mon aiguille...)

...Bon, et puis après, on peut varier les plaisirs...Le tout, c'est de toujours se servir des fils de fronces comme repères pour smocker droit...

Quand toute la pièce de tissu est "smockée", couper les fils de fronce et les retirer; Votre empiècement doit rester souple et élastique; Vous pouvez maintenant le couper selon le patron initial et l'insérer dans le vêtement à monter....
....Et vu le côté très obscur des mes explications...
Je m'engage à donner des conseils in situ aux parisiennes l'an prochain....Une Smock'thé en sorte...
Good luck pour celles qui osent se lancer tout de suite!
Edit du soir espoir...J'ai modifié le code hachetéaimelle...les photos devraient être plus visibles....

51 commentaires:

  1. Merci pour ces explications très claires ! Je voulais justement me lancer dans les "vraies" smocks et je me demandais à quoi servait se papier à points...

    RépondreSupprimer
  2. Deuuuuuuuuuuuuuuuuuuuse !!!
    Yeap, merci Sophie !!!

    RépondreSupprimer
  3. allez dans quelques année j'en fais des comme toi !
    enfin là j'ai plus aucune excuse pour essayer !
    merci !!!

    RépondreSupprimer
  4. titous'mother17 mai 2010 à 11:46

    Super merci je vais essayer...Et les vacances parisiennes, elles étaient bonnes !? J'espère que tout rentre doucement dans l'ordre. courage !

    RépondreSupprimer
  5. j'en ai fait des tonnes de robes à smocks quand mes filles étaient petites, mais j'avais une copine qui avait une machine à passer les fils des fronces

    RépondreSupprimer
  6. Ou làlà, très joli, mais pas du tout pour moi, pas asses de patience, même pour un empiècement. J'ai pourtant un très joli livre sur le sujet....

    RépondreSupprimer
  7. Je sais maintenant pourquoi je fonds sur TES smocks !!!
    Mille merci Sophie pour ton investissement et les explications.

    RépondreSupprimer
  8. Merciiii!! Bon en fait j'avais déjà essayé, mais c'était bof bof au niveau de la régularité des points. Vais m'y remettre avec ton tuto!

    RépondreSupprimer
  9. fulalala ! j'ai lu, puis re-lu.... et même si je commence à entrevoir la chose je crois que je vais me la jouer féniasse et attendre les smock'thé parisien... ravie de t'avoir rencontré !

    RépondreSupprimer
  10. Cool ! Merci pour le tuto ! Tu sais ou on peut acheter de la patience en barre pour faire ca ? Je me suis lancée une fois sur une petite bavette de barboteuse à bretelles et il est toujours en plan...
    j'espère que ton homme va mieux !

    RépondreSupprimer
  11. là tu me donnes vraiment envie de ressortir ma plisseuse !!!!

    RépondreSupprimer
  12. je m'inscris pour les explications parisiennes!!!!!bon je vais quand même faire un bout d'essai sur une poupée, merci pour les explications!

    RépondreSupprimer
  13. Merci ma Soph'!! Je vais essayé de me lancer!! Mais j'attend avec impatience le smocks'thé!!

    bisettes!! c-a

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour les explications même si j'avoue, j'ai pas tout compris... je vois un peu, mais ça nécessitera un petit test :)

    RépondreSupprimer
  15. Bouhhhhhh je ne suis pas parisienne ! Parce que je sais smocker certes, mais je n'en n'ai pas fais depuis 20 ou 25 ans.... Ça revient tu crois ? Comme le vélo ? Bizzzzz

    RépondreSupprimer
  16. j'en ai fait plein quand mes grandes fifilles étaient des petites fifilles, et je retrouve bien les explications, bravo c'est pas évident à expliquer !!

    RépondreSupprimer
  17. ah??? vous vous carapatez à la capitale???

    RépondreSupprimer
  18. whaou! bravo! ça me donnerait presque l'envie de m'y remettre......peut-être.... si une 3em fille pointe son bout de nez........

    RépondreSupprimer
  19. merci; tes explications sont parfaites ;je les garde précieusement !

    RépondreSupprimer
  20. a pas les images....je prends note, j'envoie zhom et les monstres chez mickey et je viens prendre un cours lol bises

    RépondreSupprimer
  21. Il est très clair votre tuto, merci, c'est hyper gentil de partager un bout de votre savoir-faire!
    Bonne soirée!
    Rozenn

    RépondreSupprimer
  22. oh t'es trop forte merci!!!!!! depuis le temps que je veux essayer... y'a plus qu'à trouver le temps!!

    RépondreSupprimer
  23. Ouahou ! c'est chouette ! fut un temps, je fis des smocks... j'adooore ! j'adoooore !

    RépondreSupprimer
  24. merci pour ces explications trés claires,je vais m'y mettre!!!!

    RépondreSupprimer
  25. J'ai trouvé du papier à points chez Country Bumpkin.Le royaume des smocks...
    http://www.countrybumpkin.com.au/product_info.php?currency=EUR&cPath=23_91&products_id=432053

    RépondreSupprimer
  26. Super ce tuto qui manquait sur la blogo pour les mamans de filles... ;-)... si je viens à en faire ce sera pour moi de la manière la plus simple.
    Laure

    RépondreSupprimer
  27. G-E-N-I-A-L !!!!! tu l'as fait, merci beaucoup!! c'est super clair et merci à la Bernique pour le papier transfert, c'est une bonne nouvelle :-) avec ça, plus d'excuse pour ne pas finir ma robette!

    RépondreSupprimer
  28. je suis sans voix devant tes explications: quel boulot!
    c'est sans doute pour cela ue tes créas smockées sont si belles...

    RépondreSupprimer
  29. top!!!

    et merci la bernique pour le lien... je vais quand même aller faire un tour à la mercerie voir si j'en trouve avant... depuis le temps que je dois y aller... ici il y a peut être moyen que j'en trouve... les petites espagnoles naissant avec des smockes sur le dos!

    RépondreSupprimer
  30. génial tuto
    quand je pense que ma machine à smocks a terminé dans la poubelle de la poste de Montpellier car ils ont pas voulu l'envoyer.....une histoire triste à pleurer!!! ou à hurler de colère
    biz

    RépondreSupprimer
  31. http://3petitschat.canalblog.com/18 mai 2010 à 19:55

    1000 fois merci pour ce tuto, plus d'excuses pour essayer!

    RépondreSupprimer
  32. Merci pour toutes ces explications hyper détaillées! quel boulot les vrais smocks quand même!....

    RépondreSupprimer
  33. punaise, t'assures ! Moi à part du tissu froncé-bourrage... mouahahahaha !

    RépondreSupprimer
  34. Pour celles qui trouvent l'Australie un peu trop loin, une autre adresse chez nos voisins d'outre-manche pour le papier à points toutes catégories. Pas testée celle-là.
    http://www.smocking.co.uk/

    RépondreSupprimer
  35. je note dans un coin
    merci de nous faire partager ton savoir
    bonne migration vers le nord alors..

    RépondreSupprimer
  36. c'est très clair! tout le monde va se mettre à smocker!! et vivent les smock'thés!

    RépondreSupprimer
  37. merci Sophie pour ces explications bien claires!

    RépondreSupprimer
  38. Merci pour les explications... mais j'aurais surtout été intéressée par le smockthé, pour le thé, bien sur, car les smocks me semblent hors de portée de ma patience ! Alors coucou aux parisiennes, ces veinardes !

    RépondreSupprimer
  39. oh la la je n ai plus d'excuses pour ne pas me lancer!!! merci

    RépondreSupprimer
  40. Il tombe à pic ton post, je vais récupérer dans les jours qui viennent une machine magique pour passer les fils....(magique quand elle marche, et ne se coince pas avec le liberty au milieu....)
    Du coup, je vais m'y remettre... Et ton toutcassé, ça va??????

    RépondreSupprimer
  41. Merci pour ces petits schémas! Comme tu as pu le voir sur mon dernier post, j'ai amélioré ma technique grâce à toi!!
    ... et merci pour ton p'tit com chez moi!

    RépondreSupprimer
  42. Je reviens par ici pour te dire que je comprends quand tu dis que tu aimes smocker...
    Je suis en train de finir le col de ma première guimpe pour Niécette : j'adore !!!
    Et puis ça tombe bien parce que je viens de racheter sa plisseuse à une copine :)
    Le début d'une passion, je crois...
    Merci d'avoir fait proliféré le virus jusqu'ici :)))))
    Des bises la Styliste !

    RépondreSupprimer
  43. C'est une mine d'info précieuses ton blog ;-) !! Je ne savais pas pour la première ligne de smocks au dos ... Merci Sophie !!!

    RépondreSupprimer
  44. C'est encore plus clair que ce que je propose! bravo!

    RépondreSupprimer
  45. Jusqu'à ce matin, jusqu'à il y a 3 minutes, les smocks étaient pour moi un truc totalement obscur, le genre d'endroit où tu ne glisses même pas un orteil, même pas un regard....et là, soudain, la lumière est ! et.....si j'ai longtemps résisté à l'appel continu des smocks sur la bloggo, ben...du coup...je pense me laisser tenter !!!! un énorme merci ! tes explications sont très claires, si je me plante cela ne sera que de mon seul fait !

    RépondreSupprimer
  46. merci pour ce tuto!!! je m'y mets c'est parti!!! à bientôt avec des photos et j'espère un joli vêtement pour ma fille :)

    RépondreSupprimer
  47. merci pour ce tuto ,je suis en pleines lignes )))) en esperant y arriver )))

    RépondreSupprimer
  48. Bonjour. Je suis au stade ou je fais les smocks juste pour m'apprendre. Maintenant le problème est de les mettre sur une robe. Je ne sais pas si je dois les étirer pour les monter sur l'empiècement du haut. Je ne suis pas tout à fait claire dans mes demandes??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis navrée de ne répondre que maintenant ! J'étais en vacances …. Quand les smocks sont faites, il faut détendre la bande de façon à pouvoir l'ajuster à votre patron. Pour être plus précise cela se fait ainsi : Vous choisissez votre modèle. Si vous avez un patron sans smocks, vous pouvez remplacer un empiècement par une largeur de smocks : La bande à couper sera d'une largeur équivalente à celle du patron et d'une longueur multipliée par trois. Ne découpez pas dans un premier temps les courbes de dessous de bras ou d'encolure. Smockez votre rectangle brut. Quand vous passez les fils de fronces, vous les répartissez de façon à ce que votre morceau obtienne la longueur à peu près du morceau de patron. Faites sur l'envers et le haut du morceau votre ligne de câble puis smockez comme vous le désirez sur le devant. Tracez ensuite vos lignes d'encolure et d'emmanchure, sur le morceau smocké. Procédez à une couture sur ces lignes qui maintiendront les découpes et coupez comme si vous coupiez votre tissu selon votre patron en début d'ouvrage. Montez normalement.

      Supprimer

Je sais que ce n'est pas si simple d'ajouter un commentaire sur blogger.
Je n'arrive parfois pas à vous identifier, et donc...à vous répondre!
Pour celles qui ont un blog, il faut cliquer sur "nom,url" et rentrer son pseudo et son adresse de blog (ou de site).
Pour les autres, "anonyme", et petit nom au bas du com (ou pas)
Plus d'excuse!
…La recrudescence des spam m'oblige à vous imposer l'épreuve supplémentaire de la "vérification des mots". J'en suis navrée.

En vous remerciant pour votre visite!