05/09/2011

Plage Blanche

...Création: Zéro....
Et (cèpes) à ma faute.
...
Une onde de ciel bleu.
Je reviens sur trois courtes années de mon enfance niçoise.
Les galets meurtrissent les fessiers.
Les garçons usent leurs shorty dans le tambour des vagues chargées de caillasse.
Je m'oins  le menton de l'huile de mon Pan Bagna et je me bidonne devant la discrétion toute relative des Eunuques bronzé-huilés-bodybuildés qui se papouillent ouvertement.
Nice est libre.
L'été n'y a pas de limite.
C'est bon.
Plage de Nice.
Nice. Le port  et le château
Sans transition, je passe hors mode.
Mode Bleu-bouse-bêche.
L'amour est dans le pré. J'y emporte la famille.
...
Raoul me porte sa salade pommée tous les matins.
Il boit du Marco Polo de chez Mariage frères que je lui sers dans une théière fêlée d'avoir fait la guerre
C'est un Raoul racé.
Il vient causer de rien. Du temps, bien sûr. Mais aussi du parisien.
Il lève les yeux sur mon plafond "à la Française" que je badigeonne d'un bleu lapis.
Il ricane.
"C'est bien des artistes les parisiens.
C'est chez les Vauban ici ou bien!"
Il peut pas comprendre.
C'est un agriculteur racé. Soit.
Mais il a son gluant à mouche au dessus de la toile cirée.
Le Raoul a des limites dans la distinction!
Raoul m'annonce qu'on a tué l'taureau.
Le costaud du pré aux Michaux. C'ui là qu'a fait trois saisons de saillies.
A forces. Pov' bête.
Les pattes arrières se brisent.
Les risques du métier.
Il me propose un bourguignon. De taureau.
Faut juste attendrir le muscle.
Mais c'est bon et fortifiant.
...Il me drague ou bien?!...
Au bord de mon lac de ma campagne, y'a aussi Polo Dugland pêche au gros.
Plutôt Gaulois le Polo.
Il a garé sa caisse le cul dans le lac. Sur le chemin. En plein.
C'est un Polo con.
Je lui dis; "Hé, jobard, ton tapecul il est amphibie?"
Polo tète sa roteuse. Pas un mot.
Le Dugland est un nuisible.
C'est tout comme les taupes.
Des nuisibles.
Parce qu'en vacances on chasse. Gros gibier!
Chacun y va de sa solution finale.
Mais au final.
C'est toujours la taupe qui a la solution.
Le truc, C'est qu'il n'y en a pas.
30 litres d'eau bouillante.
Du verre pilé des binouzes à Polo (c'est de l'éradication verte. on recycle).
Une caisse de cendre.
Une pelletée de braises..
La graisse du confit.
Le produit vaisselle.
L'acide chlorhydrique des tomettes...
Raoul il rigole.
Y'a rien à faire pour les taupes qu'il me dit.
N'empêche.
Pourquoi qu'il a pas un seul trou sur son terrain le Raoul. Hein?
C'est pareil avec les cèpes.
Il dira jamais son coin.
Sauf que cette année, les cèpes, y'avait qu'à se baisser.
J'en ai eu dans mon jardin. Même.
Cinq kilo dans le congel. Le reste est passé en omelettes, suprêmes et garniture d'entrecôtes.
Là où je l'ai eu le Raoul, c'est pour les Girolles.
Y'en a pas la queue d'une cette année.
Tu peux lui faire prendre l'air à ton panier. Pas une j'te dis.
Bisque bisque rage.
Je file au marché, m'offre une livre de girolles.
Hop. Dans l'osier. Deux-trois feuilles de chêne, un brin de fougère.
Vu le Raoul. Moi j'en ai trouvé un coin.
Le soir même, Raoul part aux Girolles. Faut sauver l'honneur.
Waourf.
Enfin. On rigole.
Comme d'hab, la rentrée se bouscule.
Je me donne bonne conscience en dépoussiérant mes protos...
Fils aîné étrenne son uniforme de pensionnaire.
Les frères et soeur se gavent de télé et de Wii, (dont ils sont privés les pauvres dans notre campagne arriérée).
Bref.
On se met en condition.
La parenthèse fut belle et assez longue somme toute, pour avoir très très envie
de vous retrouver!
A petits pas.
Me revoilà.
Ravie de reprendre le fil de Valantoine,
Saison III!
Guédelon, un château fort en construction. Une visite formidable à deux heures de Paris!
Cueillette ordinaire...
....Une cuisine en devenir....
Bons baisers de mon lac!

33 commentaires:

  1. c'est fou ! t'as fait une photocopie de petite fille lol bon retour ( c'est la rentrée yesssss) bisous

    RépondreSupprimer
  2. Ma Styliiiiiiiste!!! quel plaisir de te relire!! Et quelles chouettes vacances! Faudra que tu me présentes Polo Con: j'adore!! et la choupette, c'est de plus en plus ton portrait craché, c'est hallucinant... quand aux gars, je ne les reconnais même pas!!!! :s
    je te bisouille fort et t'appellerai dans les semaines qui viennent pour prendre de tes nouvelles!!

    RépondreSupprimer
  3. Bonne rentrée, heureuse de vous lire à nouveau!
    Rozenn

    RépondreSupprimer
  4. le lac des séttons ?????
    gaelle58@free.fr

    RépondreSupprimer
  5. chouette te voila de retour !! de biens belles écritures à lire...
    bonne rentrée à tous !

    RépondreSupprimer
  6. et ta bafouille, t'appelles ça une page blanche ?!! ;)

    Ton Raoul avait des airs de "Benny" de K. Mazetti, nan ?? (j'ai lu les deux T. et les ai dévorés !)

    Bonne rentrée studieuse donc !
    A plus,

    RépondreSupprimer
  7. enfin te voilà!!
    Elle a bien poussé ta fifille!!

    RépondreSupprimer
  8. Bonne rentrée à Valantoine, et à toi aussi bien sûr !

    RépondreSupprimer
  9. Il a l'air sympa vot'Raoul.
    Va falloir qu'on vous présente Lenôtre on l'appelle "le Prince Jardinier"l'Dédé (c'est son métier à la ville)
    Le votre a l'air assez inoffensif, lenotre y met du désherbant partout.

    Mais ma bonne Sophie on attrape pas les mouches avec du vinaigre.... ça doit valoir le détour chez vous surtout si vous tourbillonnez au plafond sous l'nez du nivernois, l'a pas dû en voir passer beaucoup des comme vous.

    Je me poele de cette tranche de vie.

    Allez bonne rentrée!

    PS: même pas mal pour les champi...

    RépondreSupprimer
  10. @ BoB;Oh un BoB!
    Mais comme cette visite est charmante!
    Si j'émoustille le Raoul en bleu de travail, c'est qu'il ne voit pas grand chose sorti de ses 600 têtes de bétail. Sans rire. Sympa le Raoul. Le bonjour du tracteur,ça veut dire qu'on devient un peu "pays"!
    Le plus dur, c'est de ne pas prendre l'accent....Aus'cour!
    Aller. Hop, je redeviens parisienne!
    Welcome home le BoB!

    RépondreSupprimer
  11. quel bonheur de te relire avec ton épopée estivale !
    vive la saion III ...

    RépondreSupprimer
  12. morte de rire à lire ta prose ! welcome back la styliste ! xxx

    RépondreSupprimer
  13. bon retour!!! quel plaisir de te retrouver!

    RépondreSupprimer
  14. Coucou,
    Très contente de te retrouver après des vacances qui ont eu l'air d'être super.
    Bonne rentrée et à très bientôt
    Véronique

    RépondreSupprimer
  15. je t'ai cherché dimanche à st Cyr mais ne t'ai point vu....
    bonne rentrée à toi et à tes loulous.

    RépondreSupprimer
  16. Aaaaah la Bourgogne et ses bons vieux du cru!!!! Le p'tit verre de vin à 10h avec le sauc'' à parler des gars du pays, de la pluie et du beau temps! Sûre là le raoul t'a à la bonne, il t'a adoptée!!!!
    Bon retour à la capitale...savent pas vivre ces parisiens font que courir alors que nous bah on a l'temps...hein raoul?

    RépondreSupprimer
  17. Bon retour Sophie, j'aime les photos de votre belle parenthèse !!! tu me raconteras les travaux , bon courage pour le retour à la réalité, j'espère que la rentrée s'est bien passée ?

    RépondreSupprimer
  18. A part les odeurs de peinture, voilà de saines vacances, remplies de rencontres intéressantes et variées... Belle et joyeuse rentrée !

    RépondreSupprimer
  19. ma qué page blanche !
    jolie parenthèse et bonne rentrée

    RépondreSupprimer
  20. hiiiiiiiiiiiiiii!!! si c'est pas des tops vacances ça! ben mazette! et... dis, ... tu me pardonne si cheu nous y'a aussi le... colle mouche au dessus de la table? hein... pas la toile cirée tout de même... juste un lin... quelque peu... enduit! hiiiiiiiii!!!

    RépondreSupprimer
  21. Merveilleuse parenthèse, on dirait et qui t'a réussi, vu la prose très inspirée. Ravie de te retrouver !

    RépondreSupprimer
  22. atelierdeclem.com6 septembre 2011 à 13:57

    je suis morte de rire à lecture de ta page "blanche", j'adore, j'ai l'impression de me retrouver dans mon Bourbonnais natal....il y aurait de quoi écrire un livre. bisous et à très vite

    RépondreSupprimer
  23. Je me demandais quand Valantoine allait faire sa rentrée et je ne suis pas déçue de la prose ... Bon retour dans la vraie vie normale. J'en reprendrai bien une petite bouffée de vacances, moi ... Je ne vaux pas mieux que mes enfants finalement!! Nathalie

    RépondreSupprimer
  24. Comment, un été à la campagne sans devoirs de vacances? Va falloir carburer à la rentrée, ma p'tite dame!

    RépondreSupprimer
  25. Crévingu la Sophie, c'est y donc que t'as point de goût ?! Parole, c'est coquet les napperons et la toile cirée (en général y'a le rideau anti-mouches aussi...) ! Tant que le Raoul t'as pas proposé le gros rouge qui tache à 10H du mat, t'es pas totalement adoptée !

    RépondreSupprimer
  26. titous'mother6 septembre 2011 à 20:21

    Oh, qu's'est bien écrit :"les gens du terroir" ah! ça m'parle ça...ya d'quoi rigoler tout un été ... surtout pour les champis, qu'est ce que tu as dû rire !
    Ah, j'aurais payé pour être là. Et en a t il trouvé, lui, des champignons ou bien il est aussi allé au marché? Vous n'avez pas eu envie de le prendre en filature....

    RépondreSupprimer
  27. Trop bon de te lire à nouveau !!
    Bonne remise en route !
    Il est interne où ton Big One ?

    RépondreSupprimer
  28. Et moi qui croyait que tu profitais de tes vacances pour créer... et tu t'amuses à faire marcher les gens avec des girolles. Quelle déception ! Merci pour ce fou rire !!! Bon retour, bonne rentrée.

    RépondreSupprimer
  29. tata sophie, raconte encore tes wacances !!!
    allez, s'te plaît !!!
    l'an prochain, tu nous fais un épisode à Gnole-land !!

    RépondreSupprimer
  30. Pfffffff Waouhhhhh tout ça !!!
    bonne rentrée

    RépondreSupprimer
  31. Ben moi j'connais un type qui est taupier même que ça marche super bien !!!
    Géniales tes photos, j'ai hâte de rencontrer toute ta troupe en vrai (sinon j'ai rien compris à tes trucs de raoul ou polo ou autre...c'est que je dois déjà être une vraie versaillaise !!!)

    RépondreSupprimer
  32. Dans toutes nos régions, pas trop méridionales, l'été chaud et humide aura eu au moins ce bénéfice : se faire des ventrées de cèpes, girolles et autres fabuleux champignons que l'on paie une fortune sur les marchés so-chic parisiens !

    RépondreSupprimer

Je sais que ce n'est pas si simple d'ajouter un commentaire sur blogger.
Je n'arrive parfois pas à vous identifier, et donc...à vous répondre!
Pour celles qui ont un blog, il faut cliquer sur "nom,url" et rentrer son pseudo et son adresse de blog (ou de site).
Pour les autres, "anonyme", et petit nom au bas du com (ou pas)
Plus d'excuse!
…La recrudescence des spam m'oblige à vous imposer l'épreuve supplémentaire de la "vérification des mots". J'en suis navrée.

En vous remerciant pour votre visite!