04/11/2010

A la campagne

On fait des bouquets de feuilles des brassées de girolles des paniers d'escargots des seaux de grenouilles* des courses de salamandres.
On piste le lièvre on déniche les taupes on dérange la roussette et on chasse les mouches.
A la campagne, les génisses pleurent le veau et le paysan tue le cochon.
Les vieux offrent des pierres emballées dans le mouchoir à carreaux crasseux.
Le paysan prend des nouvelles de la Capitale en échange d'un potimaron et d'un chou.
Ça le fait rire le Parigot.
Ça fait un baille qu'il l'observe à s'échiner sur sa maison.
Le Parisien a la lubie de la tomette et des poutres.
L'agence sait vendre du potentiel et le parisien rêve de son potentiel.
Et puis à force.
Le paysan finit par avouer que le parisien est tenace.
Le carrelage se pose les pots de peinture se vident et les murs prennent des couleurs.
Les tomettes se brossent et s'entassent en attendant leur heure de gloire.
Et à la Sainte Catherine les fruitiers prennent racine.
On en a pour une vie.
Mais on rêve d'étés pleins d'amis et d'hivers bloqués sous un paquet de neige.
On rentre les mains sales et les ongles cassés.
On a rien fait que bosser.
Mais bosser pour soi c'est du plaisir à brassée.
Le temps de me faire les ongles.
Je redeviens lastyliste que je ne suis pas....
A la campagne!
*T'es fou. Pas pour manger! L'autre....

27 commentaires:

  1. Campagne quand tu nous tiens...
    Bon courage pour les travaux !
    C'est dans quel coin de France ???
    bisous de ma campagne picarde.

    RépondreSupprimer
  2. Et oh, la sainte Catherine c'est le 25 novembre !!

    Cela doit être bien agréable de voir le "potentiel" devenir réalité !!

    RépondreSupprimer
  3. yes!!! il me semble que Poupette a fait quasi la me^me chose!!! la plantation en moins... pas encore eu le temps! et j'ai deux arbres à mettre en terre... Va falloir que je me bouge le fessier moi!!!

    RépondreSupprimer
  4. ah ben dis donc ça bosse!!! mais ça a l'air de valoir le coup dis donc!!

    RépondreSupprimer
  5. Ca bosse dur dis moi, bon courage!!!!

    RépondreSupprimer
  6. T as quitte Paris pour cette belle campagne !!!!! La styliste aura sans doute plus de place pour ces créations !!!!! Bizzz et bon courage pour les travaux Béné

    RépondreSupprimer
  7. Sophie tu es juste incroyable et tu m'épates!!

    RépondreSupprimer
  8. quel bonheur ces activités là !!! et puis c'est vraiment pour la bonne cause

    RépondreSupprimer
  9. bizarement j'échangerais bien la campagne et ces travaux pour la ville ... qui plus est si c'est paris lol c'est où cette fois ?

    RépondreSupprimer
  10. titous'mother5 novembre 2010 à 14:00

    Mais, où diable es tu allée te crotter tes mains ? Et qu'est qu'y s'passe ma bonne Dame on est pas bien à Paris ? Y a comme une puanteur d'chez quoi dans leurs métro, vas y voir... Bon , s'est sûr je te comprend s'est plus sympa de côtoyer dame Nature, mais ... non tu as raison j'en rêve en silence, parfois ça fait mal, mais shuuuuut,... il ne faut pas déranger un homme qui travaille à réaliser le rêve de sa femme ...

    RépondreSupprimer
  11. bon travaux!
    bon courage!
    j'en rêve ♥

    RépondreSupprimer
  12. Que de cordes à ton arc ! Peintre en bâtiment maintenant... Bon courage pour la réalisation de votre rêve !

    RépondreSupprimer
  13. Les grenouilles ça se mange et même que c'est vachement bon! et l'autre!

    RépondreSupprimer
  14. Quel boulot... Mais ça avance ! Si ! Si ! Profite bien de ton séjour à la campagne quand même... Bon courage et plein de bisettes !

    RépondreSupprimer
  15. bon courage pour cette nouvelle aventure ...

    RépondreSupprimer
  16. Et bien un joli rêve qui devient réalité!!! Et surtout ne pas oublier que petit à petit l'oiseau fait son nid...
    Dis moi, tu auras un graaaaaaand atelier de rêve avec de grandes fenêtres, une immense table et...enfin un rêve de couturière surtout douée comme toi!

    RépondreSupprimer
  17. on dirait une chanson de Bénabar... tu n'oublieras pas les jeux de société, les vieux bouquins, les bicyclettes rouillées...bref de quoi occuper les longues soirées d'hiver au coin du feu et les belles journées d'été ! ça promet de jolis post travaux/déco !

    RépondreSupprimer
  18. Tu as bien raison, quand c'est pour soit, çà motive!! Et puis, à défaut de t'être reposée, tu as pu respirer le bon air de la compagne!! Félicitations, tu as bien travaillé!! C'est vers où??

    RépondreSupprimer
  19. Bon courage !! Mais bonjour les courbatures après... !! Je te laisse à tes gros travaux et je vais aller préparer ta petite soupe d'endives... Hummm.. toujours un délice...

    RépondreSupprimer
  20. Mmmm... la campagne, l'odeur du lisier, du purin, de l'ensilage... Le chant du coq dès l'aube... Quand est-ce que tu construit une cabane pour les poules ?!

    RépondreSupprimer
  21. J'aime ta Province de parisienne moi !! ;-))
    Bises Sophie,


    (ps : quand je pense à il y a un an - déjà !- la Sainte Catherine c'était notre petit coeur qui prenait racine...! ;-D)

    RépondreSupprimer
  22. dit, elle est super longue à secher ta manucure, va falloir changer de vernis !!! ;-)

    RépondreSupprimer
  23. ça a l'air superbe !! bravo et c'est tellement gratifiant de voir le travail avancer...je t'embrasse; à bientôt

    RépondreSupprimer
  24. Mais ca avance! Je viendrais bien prendre un cours de pose de céramique chez toi. Elle a l'air superbe cette maison!

    RépondreSupprimer
  25. Si t'en as marre des smock ta reconversion est toute trouvée!
    Allez chauffe Marcel! chauffe!

    RépondreSupprimer
  26. C'est comme ça qu'on a fini par franchir le pas et qu'aujourd'hui on habite dans notre campagne chérie !

    RépondreSupprimer

Je sais que ce n'est pas si simple d'ajouter un commentaire sur blogger.
Je n'arrive parfois pas à vous identifier, et donc...à vous répondre!
Pour celles qui ont un blog, il faut cliquer sur "nom,url" et rentrer son pseudo et son adresse de blog (ou de site).
Pour les autres, "anonyme", et petit nom au bas du com (ou pas)
Plus d'excuse!
…La recrudescence des spam m'oblige à vous imposer l'épreuve supplémentaire de la "vérification des mots". J'en suis navrée.

En vous remerciant pour votre visite!